haere_po
oliver_eng


Les âges de la vie

Tahiti et Hawai'i aux temps anciens

On becoming old

in early Tahiti and in early Hawai'i

par Douglas Oliver

édition bilingue

Traduction en français par Marie-Thérèse Jacquier

Septembre 2002

263 pages

14,9 x 21,9 cm

ISBN 2 904-171 52-X

1900 CFP prix public

27 € frais de port aérien France inclus. Autres pays : voir listes des prix


Commander


Ce sont divers témoignages écrits entre 1767 et 1815 sur les différences d’attitude entre les Tahitiens et les Hawaiens anciens à l’égard des ru’au qui ont conduit Douglas Oliver à rechercher l’explication pour laquelle les Tahitiens d’autrefois semblaient mépriser la vieillesse, alors que les Hawaiiens lui accordaient du respect. Comment deux peuples aussi proches culturellement pouvaient-ils avoir des comportements aussi différents ? Afin de tenter de mieux les comprendre, l’auteur décide de passer par l’analyse comparative.

Mais, contrairement à toute attente — et c’est ce qui fait toute l’originalité et l’intérêt de ce livre — Douglas Oliver n’aborde pas d’emblée l’étude de la vieillesse. Animé de cette conviction que «dans toute société humaine le statut des anciens ne se perçoit bien que dans le contexte de tous les autres âges de la vie», il nous emmène revisiter avec concision et clarté, en prenant soin de restituer au préalable les concepts religieux et l’environnement culturel de chacune des deux sociétés, de nombreux aspects qui touchent aux conceptions traditionnelles de la gestation, de l’enfantement, la petite enfance, l’enfance, la jeunesse, la maturité, la vieillesse, et enfin la mort comme nouvelle vie dans l’au-delà.

Au terme de son étude comparative, Douglas Oliver […] invite le lecteur à suivre les pistes de réflexion et les recherches qu’il a ouvertes. Entre autres, l’idée qu’à l’inverse des Hawaiiens, les Tahitiens croyaient que la puissance de la divinité d’un individu culminait à sa naissance et qu’elle se réduisait jusqu’à disparaître quand celui-ci avait à son tour un héritier …

Jean-Marc Pambrun dans TAHITI PACIFIQUE MAGAZINE, n° 137, septembre 2002 : […]

Drawing on his earlier work, Ancient Tahitian Society (1974), as well as on several classical studies of Hawaiian society, Douglas Oliver, […] has here pulled together a comparison of «old age» among Tahitians and Hawaiians in the period just before and during early European contact. To put the status of the elderly in context, he also provides information about other culturally defined life stages.

Furthermore, «in order to learn why peoples differ in their ideas and practices regarding the life stages of their members it is essential to know something about certain other aspects of their lives including their natural environments, demographics, economies, social relationships (including governance), and religious beliefs and practices». While presenting his own conclusions, Oliver presents a wide range of information with the intention of allowing readers to reach their own as well.

ASSOCIATION FOR SOCIAL ANTHROPOLOGY IN OCEANIA


Retour au catalogue