haere_po
ata_rafflesie

Journal à Tahiti et dans les îles

avril à août 1769,

des Tuamotu à Rurutu

par Joseph Banks

Traduit de l'anglais par Véronique Dorbe-Larcade

Novembre 2019

208 pages

21 x 30 cm

ISBN 979-10-90158-399

Prix public : 4350 CFP

France : 41 €, frais de port éco-aérien inclus.

Autres pays : voir listes des prix

Prix spécial : 7000 CFP / 61 € pour l’achat des deux «Journaux» (Banks et Parkinson)

Pour d'autres pays : nous demander !


Commander


Joseph Banks est le premier touriste à avoir posé son pied à Tahiti, il y a 250 ans, pour un séjour de près de 4 mois entre avril et août 1769.

Jeune et riche aristocrate, il voyage à bord de l'Endeavour commandé par James Cook et participe à une expédition qu’il a financée en grande partie : il s’agit à la fois d’observer le transit de la planète Vénus devant le Soleil et de confirmer l’existence de la Terra australis incognita. Ni militaire ni missionnaire, Joseph Banks est libre de poser un regard différent sur des îles qui viennent d’être redécouvertes.

Son Journal est donc le témoignage de la première longue rencontre entre les Tahitiens et les Anglais, entre le monde océanien et le monde occidental, loin des tirs de canon de Wallis en 1767 ou des impressions hâtives de Bougainville en 1768.

Joseph Banks est chargé du négoce et du ravitaillement en vivres frais de la centaine de marins, à un moment difficile de l’histoire de Tahiti, quelques mois après une guerre civile et au début de la saison de pénurie alimentaire. Il accompagne son capitaine pour le premier tour de l’île réalisé par des Européens, en profite pour admirer puis relever les dimensions du grand marae de Maha'iatea et, plus tard, à Ra'iatea, pour noter celles des grandes pirogues doubles destinées aux longs voyages traditionnels.

Et surtout, Joseph Banks est celui qui invite et impose à bord de l'Endeavour Tupaia, le grand-prêtre de ‘Oro et le conseiller politique des grandes chefferies tahitiennes - en payant son passage : « La distraction que me procurera sa conversation à l’avenir et l’avantage qu’en retirera ce navire [de sa connaissance des îles de ces mers] me rembourseront complètement » (Journal du 12 juillet 1769).

Le Journal qu’écrit alors Banks n’est publié qu’en 1896, son édition scientifique n’est établie par Beaglehole qu’en 1962... et sa traduction par Véronique Dorbe-Larcade en langue française est, en fait, une première tahitienne et mondiale.

Dessins de Joseph Banks, planches des premières éditions Hawkesworth de 1773 du premier Voyage de Cook et illustrations d’époque, cartes des parcours de l'Endeavour, des Tuamotu à Rurutu et à la Nouvelle-Zélande, carte du tour de l’île de Tahiti, dessinées par Andreas Dettloff.

Accéder au journal de Parkinson


Retour au catalogue