haere_po
dodd_maui


La légende de Maui — Maui peu tini

par Edward Dodd

Texte français de Pierre Montillier

Texte tahitien de Turo a Raapoto

Illustrations de Jacques Boullaire

3e trimestre 2009

122 pages

19 x 24,7 cm

ISBN 978-2-904171-38-3

2100 CFP prix public

26 € frais de port aérien France inclus. Autres pays : voir listes des prix


Commander


Edward H. Dodd Jr (1905 - 1988)

Après avoir réussi ses examens à l’université de Yale, E. Dodd fait, à bord du schooner Chance, une croisière dans l’océan Pacifique et arrive à Tahiti le 30 décembre 1928. Il tombe amoureux de la Polynésie comme en témoignent par la suite ses nombreux séjours à Ra’iatea puis à Mo’orea et ses livres : dans la vieille maison d’édition familiale de New York, Dodd, Mead & Cie, il crée la collection «Ring of Fire», et publie en 1967 «Polynesian Art», en 1972 «Polynesian Seafaring», en 1976 «Polynesian Sacred Isle» et en 1983 «The Rape of Tahiti»; son dernier ouvrage «The Island World of Polynesia» paraîtra en 1990 chez lui, dans le Vermont, à Windmill Hill Press.

La première édition des «Légendes de Maui» paraît en anglais en 1964 : ces légendes seront traduites en langue de Tonga et de Niue puis enfin en tahitien et en français en 1985, réalisant ainsi son «rêve le plus cher». Comme il nous l’écrivait, : ET A LA LIGNE «si Maui était ou non une personne réelle, c’est à toi de décider, lecteur, mais la base de toutes ces légendes est authentique…

traduction directe des paroles des anciens tahu’a, des chefs et des cheffesses, des hommes sages, récitées aux missionnaires, aux commerçants et aux fonctionnaires, et beaucoup plus tard aux hommes de science… Mais le lecteur doit savoir que mon ouvrage a été vérifié par l’oreille sensible et l’esprit vif de Aurora Natua ; son instinct et ses connaissances m’ont été l’aide la plus utile.»

Māui est le héros des îles du Grand océan, et sa vie en fait le mythe fondateur de l’homme polynésien. Abandonné à sa naissance, recueilli par un dieu, Māui doit trouver sa place dans la société et faire reconnaître ses droits d’abord par les siens. Il aime jouer mille tours aux hommes et aux dieux, accomplit des exploits pour le bien de l’humanité et meurt pour avoir essayé de détruire la déesse de la mort.

La première édition des Légendes de Maui avait coïncidé, en 1985, avec l’Année internationale de la jeunesse des Nations Unies, la seconde, en 1994, avec la Décennie internationale des peuples autochtones.


Retour au catalogue