haere_po
davies_dictionnaire


A Tahitian and English Dictionary

by John Davies (1851)

Introductory remarks on the polynesian language and a short grammar of the tahitian dialect

Et avec les annotations de Charles et Henri Vernier

Octobre 1984

422 pages

21 x 15 cm

ISBN 978-2-904171-07-9

3800 CFP prix public

42 € frais de port aérien France inclus. Autres pays : voir listes des prix


Commander


Près de 10 000 mots tahitiens ont été relevés par John Davies, un missionnaire de la L.M.S., entre 1801 et 1831 et publiés, la première fois, en 1851. L'édition originale a été annotée et commentée par trois générations de pasteurs de la famille Vernier et enrichie, en annexes, par les textes de John Doom, de Maco Tevane, de Turo a Raapoto, de Vonnick Bodin, d'Yves Lemaître, de Jacques Nicole et d’Henri Vernier.

Sixième ré-édition fac-similé du premier dictionnaire tahitien jamais élaboré et imprimé en terre polynésienne en 1851, l'ouvrage de référence A Tahitian and English Dictionary connu sous le nom de «le dictionnaire de Davies» ou plus simplement «le Davies», du nom de son auteur principal, est enfin disponible. Plus qu'un dictionnaire, le livre contient, outre la réplique exacte de l'original de 1851 avec une introduction générale sur la langue numérotée i-vi, une brève grammaire d'une quarantaine de pages (une édition corrigée et augmentée de la version première publiée en 1823), la partie dictionnaire proprement dite de 314 p. accompagnée d'un appendice de mots d'origine étrangère tahitianisés de 6 p., d'un court erratum, l'ajout de quelques annexes supplémentaires agrémentées d'illustrations de l'époque : des postfaces de personnalités du pays, suivies d'une notice biographique et bibliographique de John Davies.

Résultat d'un travail collectif des premiers missionnaires de la London Missionary Society à Tahiti, cette oeuvre, dont le révérend John Davies fut l'animateur et le maître avec son collègue John Muggridge Orsmond, fut prête 12 ans avant sa publication.

L'intérêt de cet ouvrage réside, bien entendu, dans sa partie dictionnaire, qui reste un document exceptionnel sur l'état de la langue tahitienne au moment de son élaboration, à travers ses 9 986 entrées. Sa première ré-édition  a inspiré au pasteur Henri Vernier ce témoignage plein d'émotion et de sensibilité :

«J'aime mon dictionnaire car en tournant ses pages

Renaît un ancien monde où je suis emporté.

De cette grande époque où je n'ai pas été,

Par mes deux metua s'éclaire le message. ...»


Retour au catalogue